maillot de bain bébé

+33 (0)4 94 79 87 48
du lundi au samedi
10h - 19 h
info@petitesource.com

 

maillot de bain bébé maillot de bain couche

Inscription à la newsletter

Fils d'actualité

Suivez-nous!

FacebookTwitterRSS Feed

L’Ouïe du bébé nageur

C’est la fonction essentielle de la communication avec autrui, de la perception et de la compréhension du monde, l’ouïe est l’organe le plus sollicité par notre environnement extérieur.

  • Au 10 ° jour dans le fœtus, l’oreille apparait, mais c’est au 6° mois de la grossesse que l’oreille est en forme et que bébé commence à réagir aux bruits extérieurs. Toutefois il n’arrive pas à distinguer les différents sons. Les bruits violents le font sursauter alors que la musique douce l’apaise. Il entend aussi les bruits à l’intérieur de sa maman, comme son battement cardiaque, son estomac qui gargouille ou les bruits circulatoires. Mais encore une fois, son cerveau n’est pas assez formé pour interpréter les sons. Il faut aussi garder en mémoire que le liquide amniotique et la paroi utérine amenuisent considérablement les bruits extérieurs. Mais un morceau de musique classique ou de variété entendu le dernier trimestre de la grossesse sera la musique préférée de bébé à sa naissance, par rapport à d’autres morceaux.

Puisque nous parlons d’ouïe et que nous nous sommes déjà étendus sur la description de l’oreille dans la rubrique l’otite du bébé nageur, sachez que le son est la vibration de l’air qui se propage dans l’air (milieu gazeux), dans l’eau (milieu liquide), dans les matériaux (milieux solides) sous la forme d’une onde sonore qui est entendue par l’oreille.

Cette onde a trois particularités physiques :

  • son volume: qui est l’amplitude de pression acoustique.
  • sa durée : qui est le temps que dure le son.
  • sa fréquence : c’est le nombre de variations de pression par seconde. Vous entendrez plus souvent parler de grave et d’aigu.

Pour mesurer l’amplitude d’un son, il est courant d’utiliser l’échelle des décibels (dB) où plus le son est fort plus le nombre de décibel est élevé.
A titre comparatif :

  • Le chuchotement fait 30 dB.
  • Le frigidaire : 45 dB.
  • Le lave-vaisselle : 60 dB.
  • Une conversation sur un ton calme et mondain : 60 dB.
  • Un aspirateur en marche 70/80 dB.
  • Le bruit intérieur d’une voiture 78 dB.
  • Un coup de klaxon 110 dB.

L’organisation Mondiale de la Santé recommande de maintenir votre bébé à une exposition environnante de moins de 70 dB par tranche de 24 heures en évitant la pointe de 110 dB et moins de 1 heure par jour une crête à 85 dB.
Au même titre que nous pouvons être gauchers ou droitiers, il a été démontré selon les travaux du Professeur Tomatis que nous avons une oreille dominante, c’est celle qui recherche les sons. Enfin le seuil auditif est de 20 à 30 dB plus élevé chez bébé dans les 12 premiers mois de sa vie que chez l’adulte.

  • Dès les premiers jours, après sa naissance bébé est capable d’entendre une plage de fréquence entre 16 et 20000 hertz (ces fameux sons graves et aigus).
  • Là aussi l’éveil acoustique est quelque chose de très important car lorsque bébé est soumis à un environnement sonore limité, l’oreille peut s’affaiblir par manque de stimulation, ce qui réduit ses fonctionnalités. Voici quelques valeurs pour que vous puissiez bien comprendre cette notion de grave et d’aigu :
  • La langue française se parle entre 1000 et 2000 Hz
  • La langue anglaise se parle entre 2000 et 14 000Hz
  • La langue allemande se parle entre 100 et 3000 Hz
  • La langue slave se parle entre 100 et 8000Hz

A ce titre chaque nation a une oreille musicale différente et perçoit les sons d’une autre manière. Prenez par exemple notre emblème national, comment est transcrit le chant du coq dans certains pays :

  • En France : COCORICO
  • En Italie : KIRIRIKI
  • En Hongrie : KOUKOURIKOU
  • En Allemagne : KIKERIKI
  • En Ethiopie : KOUKOULOUKOU
  • Au Japon KOKEKORO
  • En GB COK-A-DOODLE-DO

Tout cela semble paraitre anecdotique, mais il est primordial de savoir que l’ouïe a un rôle primordial dans l’attention, la concentration, et la mémoire. Quand les bébés nageurs ont des otites, le fonctionnement de ce sens est amoindri et il peut être éventuellement envisagé une rééducation de l’oreille pour faire retrouver à ses muscles une certaine souplesse quand ils sont touchés.
L’ouïe qui peut être sous-estimé par beaucoup de mamans a un rôle important dans le développement et l’équilibre psychophysiologique car un défaut de cette organe peut provoquer :

  • Des troubles de psychomotricités et de latéralités
    Le système vestibulaire participe à l’équilibration en coordonnant les mouvements reflexes de la tête, du cou et des yeux.
  • Des troubles du comportement
    Cela occasionne une difficulté d’attention, une instabilité, une agressivité, un défaut de mémoire et de concentration. C’est dû à une immaturité des muscles de l’oreille.
  • Des troubles de la communication et de la socialisation

C’est la situation de personnes qui souffrent d’autisme (comme l’autisme d’Asperger) qui sont enfermées dans une attitude de non écoute. Elles sont hypersensibles et toujours dans un état d’anxiété.
Des troubles d’intégration scolaire

  • Comme la dyslexie, la dysorthographie et la dyscalculie.
  • C’est le rôle de l’orthophoniste de concevoir et de mettre en place un programme de rééducation avec ses petits patients. Si la pathologie est légère et détectée très tôt, les résultats obtenus seront très rapidement perceptibles, si la pathologie est plus conséquente cela requerra plus de patience et de compréhension. Petit aparté concernant les orthophonistes : ils sont de plus en plus sollicités du fait du vieillissement de la population et des cas de plus en plus fréquents de la maladie d’’Alzheimer.
  • Il ne s’agit pas de s’alarmer pour autant, le pédiatre sera à même d’informer de toutes les options possibles et du traitement le plus adéquat à prendre, car une précocité de diagnostic et une prise en charge rapide peuvent remédier à cette situation afin de ne pas conserver des séquelles.
  • Il est important toutefois de rappeler ce qui nous avons dit dans la rubrique « l’otite du bébé nageur «. Pour son hygiène, il est primordial de ne pas utiliser des cotons tiges pour lui nettoyer ou sécher les oreilles car cela risquerait d’endommager son conduit auditif.
  • Au 7 ° mois de votre grossesse si vous chantez une chanson et que vous parlez à votre bébé, il vous entendra. A l’échographie vous constaterez qu’un bruit fort peut provoquer une augmentation de son rythme cardiaque et des mouvements dans le liquide amniotique .Pensez que sa mémoire auditive se met en place, il reconnait la voix de sa maman et à sa naissance il identifiera à nouveau cette voix et cela le calmera et le rassurera. Parler à son bébé est très important dès le 7 ° mois, si vous arrivez à éviter l’excès de stimulation auditive. Sachez qu’après sa naissance il faudra également le protéger des bruits violents qui risquent d’être douloureux ou même de causer des dommages irréversibles.
  • A sa naissance, bébé reconnaitra la voix de sa maman car durant les derniers mois de la grossesse, il a pu explorer les sons qui l’entouraient et sa curiosité était suffisamment en éveil pour que son patrimoine auditif reconnaisse de suite cette voix si familière et oh combien apaisante pour lui. De plus il répondra à une forte stimulation auditive en clignant des paupières.
  • A un mois il va esquisser ses premiers sourires quand il entendra les mots tendres de sa maman car déjà il sait très bien décoder les intonations et les variations de tons exprimant des émotions. S’il ne sait pas reproduire les sons, il perçoit déjà certains contrastes phonétiques et encore une fois les prosodies de sa maman. Nous rappellerons pour mémoire que la prosodie est l’inflexion, le ton, la tonalité, l’intonation, l’accent et la modulation que la maman va donner à son langage oral en fonction de ses émotions, et de l’impact qu’elle désire avoir sur son bébé quand elle s’adresse à lui.

Nous avons déjà parlé du « reflexe de Moro » dans la rubrique du « toucher du bébé nageur » où le nouveau-né pourra suite à un bruit sourd lorsqu’on le soulève et qu’il retombe sur son dos, soit sursauter, soit cligner des yeux, pleurer ou encore se replier sur lui-même.

  • A trois mois bébé oriente la tête et les yeux en direction des sonorités qui lui parviennent à ses oreilles. Il essaye de tourner la tête si ces sons viennent de derrière.
  • De trois à six mois le nouveau-né devient attentif aux sonorités familières, même s’il n’en voit pas la petite source. Il commence à gazouiller en échangeant des « areu areu » avec sa maman avec des yeux pleins de malices et pétillants qui en disent long sur leur affection mutuelle.
    Si vous lui avez fait entendre de la musique durant votre grossesse il pourra manifester de la joie en reconnaissant un morceau que vous lui aviez fait écouter et qu’il perçoit à nouveau.
    Avec des petites syllabes comme Pa, ma, ta sa, bébé gazouille et vous allez être émue de plaisir et d’admiration devant ses premiers échanges plus élaborés que les pleurs ou les cris. Votre bébé fixera avec une grande attention votre visage radieux, lui qui a été si longtemps en phase d’écoute. Il va multiplier les tentatives de communications en produisant des sons simples.
  • A 10 mois bébé identifie et reconnait la provenance des sons. Vous allez commencer à échanger avec lui en « parlant bébé ». Vous aurez une attention visuelle conjointe avec un détachement des syllabes, une lenteur et une intonation meilleure de votre voix. Sachant que l’ouïe est un sens primordial pour maitriser sa langue maternelle, il est primordial de stimuler son audition, en parlant avec son bébé avec des mots simples pour éveiller sa curiosité et son intelligence en variant par exemple la sonorité, le rythme des mots que vous prononcez et en lui montrant des objets ou des sujets nouveaux lors de vos promenades en poussette.
  • De 10 à 15 mois les jeux de stimulations visuels et auditifs auxquels vous le soumettez vont, avec le développement de ses capacités motrices (le déplacement à quatre pattes d’abord et la marche ensuite) vont lui permettre de découvrir un environnement et un monde plus vaste. Au cours de vos promenades et découvertes il va vouloir imiter l’aboiement du chien, le miaulement du chat, le cuicui des oiseaux, le klaxon de votre voiture, le pimpon des pompiers, la sirène du véhicule de police. Ce pré langage précède l’apprentissage d’un vocabulaire qui va s’enrichir avec de plus en plus de mots compréhensifs ? Votre enfant répondra à votre questionnement quand vous lui demanderez de vous montrer des objets familiers que vous lui nommerez.
    Encore une fois il ne s’agira pas de le sur stimulé mais d’échanger, d’écouter, et de communiquer sur la base du jeu et du plaisir de partager et d’être ensemble.
  • De 15 à 18 mois il pourra se concentrer sur des histoires simples que vous lui raconterez et participera avec tout son corps en tapant des mains, en battant des pieds en simulant un roulement de tambour, en tournant sur lui-même.


    Souvenez-vous de votre enfance et de cette comptine :

    Ainsi font, font, font,
    Les petites marionnettes,
    Ainsi font, font, font,
    Trois p'tits tours et puis s'en vont.

    Les mains aux côtés,
    Sautez, sautez, marionnettes,
    Les mains aux côtés,
    Marionnettes, recommencez.

    La taille courbée,
    Tournez, tournez, marionnettes,
    La taille courbée,
    Marionnettes, recommencez.

    Puis le front penché,
    Tournez, tournez, marionnettes,
    Puis le front penché,
    Marionnettes, recommencez.

    Ainsi font, font, font,
    Les petites marionnettes,
    Ainsi font, font, font,
    Trois p'tits tours et puis s'en vont.

    Et elles danseront,
    Les petites marionnettes,
    Et elles danseront,
    Quand les enfants dormiront.
    Pour son plus grand plaisir et le vôtre également, dans la complicité et l’écoute mutuelle le langage verbal se mettra en place et il ne communiquera plus par des attitudes, comme des pleurs, des cris, des gesticulations de colères, de la bouderie ou des protestations véhémentes.
  • A trois/quatre ans son langage sera plus étoffé. Pour bien accompagner son apprentissage qui lui permettra de se développer, vous lui parlerez en le regardant bien en face, avec une bonne élocution et une bonne intonation pour que les messages passent aussi par le regard.

Conclusion : Grâce à l’aide de l’ouïe, de la vue, du toucher, du gout et de l’odorat bébé nageur s’éveille au monde qui l’entoure. Papa et maman vont ensuite affiner son apprentissage pour lui permettre de s’épanouir dans sa vie. Mais il ne faut pas systématiquement accélérer son processus de développement en le faisant participer à des séances d’éveil aquatique dit de bébé nageur dès 4,5 mois. Son cerveau, son système nerveux et son système réceptif vont certes lui « permettre de maitriser l’environnement « oui, mais « dans les bras de sa maman » ( et ne l’oublions pas la séance dure 10 minutes à peine, dans cette tranche d’âge) Est-ce bien utile de brûler les étapes !!!!!, car si bébé est compétent pour affronter ce cadre si différent de sa chambre, en situation de portage, il est encore immature pour tout vouloir lui faire connaitre .Un bébé n’apprend pas tout en même temps, il peut être plus réceptif à certains moments que d’autres, est-ce bien nécessaire de lui imposer une séance à 8 heures après un réveil plus matinal ? Il sera irritable et poussera des cris et des pleurs, quand il n’aura pas pris froid si les cours ont lieu l’hiver.

  • Oui bien sûr il était dans un liquide amniotique et l’eau de la piscine est à 31/32°. Mais sa vie utérine n’est qu’un point de départ, il aura tout le temps d’apprendre plus tard, maintenant il se fatiguerait si vite et l’otite peut ne pas être loin.
  • Il serait judicieux d’attendre1 an.
  • Avant cet âge, à la naissance déjà, bébé a été propulsé dans un environnement qui a bouleversé ses perceptions auditives, visuelles, olfactives, tactiles et gustatives. Il faut laisser un peu de temps à ses cellules nerveuses et aux synapses chimiques, pas tous en place encore à ce stade de son développement, pour bien comprendre et analyser toutes ses nouvelles sensations.
  • A un an, bébé tient déjà sa tête bien droite, il est attentif, il collabore et il prend du plaisir à découvrir tout ce qui l’entoure. Ces cinq sens ne sont plus immatures après douze mois de vie et il peut s’en servir pleinement. Son bonheur face à tant de découvertes merveilleuses est palpable, son sourire et sa gaieté sont communicatifs. Et encore et toujours cette satisfaction de partager avec vous tous ses ravissements vous portent vous aussi dans un certain bien être et un certain enchantement.
- Accueil du blog
- Boutique en ligne
- Nous contacter

bouee-fille
 
bouee-garcon
 
maillot-couche-fille
 
 
 
 
bébé nageur
maillot de bain couche